Profitez des beaux jours pour rénover vos parquets

Jours fériés, congés, retour des beaux jours…  Le printemps est la saison idéale pour se lancer dans les travaux d’aménagement et de décoration de la maison. Certes il vous faudra peut-être passer par le jardin, nettoyer la façade et la toiture. Mais avec cet article, nous avons  plus particulièrement souhaité vous parler revêtements de sols et notamment parquet.

En effet, au fil des saisons, les revêtements de sols sont confrontés aux passages plus au moins importants selon les pièces de la maison, à l’humidité, aux chocs, aux rayures… Avec le temps, leur aspect esthétique s’altèrent et les parquets peuvent être fragilisés.

Nous vous conseillons donc de profiter des beaux jours pour rénover ou remplacer vos revêtements de sol et parquets.

Rénover son parquet

Votre parquet a connu les affres du temps et est abîmé ? Avec un peu de chance (et d’huile de coude), il est peut-être possible de le rénover. Attention toutefois, selon la nature de votre parquet, les actions à mener ne seront pas les mêmes.

Parquet stratifié

Particulièrement sensible aux rayures, le parquet stratifié peut voir sa couche protectrice altérée, ce qui de fait le rend plus sensible aux tâches. Dans ce cas précis, on pourra égrener (et non poncer) puis vitrifier ce type de parquet.

Parquet massif

Si vous avez la chance de posséder un parquet massif, n’hésitez pas remplacer les lames abîmées. Poncez votre parquet afin d’éliminer les rayures puis appliquer un vitrificateur.

Redonner une seconde vie à son parquet

Si vous souhaitez seulement modifier l’aspect de votre parquet et non le rénover, sachez qu’il existe des peintures et des teintures à huiles (comme chez OSMO, l’un des spécialistes du secteur) qui permettent de changer la couleur de votre revêtement de sol

Remplacer son parquet

Si l’état de votre parquet ne permet pas une rénovation, ou si plus simplement vous avez le désir de changer votre sol, il vous faudra vous remonter les manches pour un chantier de plus grande ampleur.

Retirer un parquet

Selon la nature et selon le type de pose de votre parquet, l’opération sera bien différente. En effet, retirer un parquet flottant est très simple, il suffit d’ôter les lames dans le sens inverse de la pose.

En revanche, dans le cas d’un parquet collé ou cloué, l’emploi d’un pied de biche et d’une tenaille pour retirer les clous. Pour retirer la colle, vous pouvez utiliser un décapeur thermique afin de la ramollir et de la déposer à la spatule.

A vous de jouer ! Bon courage !