Les isolants thermiques naturels pour des économies d’énergie

Si la thématique de l’isolation thermique nous évoque généralement la protection face à la fraîcheur hivernale, elle concerne tout aussi bien la saison estivale et les solutions pour parer aux chaleurs caniculaires. Soucieux du confort thermique des acquéreurs de bien ou des personnes souhaitant réhabiliter leur habitation, les industriels mettent en place des solutions innovantes à la fois pour l’isolation intérieure et extérieure d’un logement.

Les isolants thermiques naturels pour des économies d’énergie

Isolation intérieure ou extérieure ?

L’isolation thermique par l’intérieur est largement privilégiée par les ménages français lors de la rénovation ou la construction de leur maison. Elle consiste à plaquer un isolant thermique contre les éléments de structure du bâtiment. Facile à mettre en œuvre et peu onéreuse, cette technique a pour autre avantage de pouvoir accueillir le réseau électrique de l’habitat.

L’isolation extérieure a quant à elle fait ses preuves chez nos voisins Allemands ou Suisses. Elle consiste à appliquer une couche d’isolant, ou « manteau thermique » sur la structure extérieure. Ce procédé permet de supprimer les principaux ponts thermiques et permet de diminuer considérablement les déperditions de chaleur. Les dépenses pour une telle isolation seront plus élevées que pour une isolation intérieure.

Les nouveaux isolants thermiques

L’innovation figure au cœur du projet de transition énergétique instigué par les pouvoirs publics. Les industriels redoublent d’inventivité pour perfectionner les matériaux et ainsi rendre l’isolation des logements toujours plus efficace.

Les isolants naturels ou écologiques

Une isolation naturelle va permettre non seulement de diminuer vos dépenses énergétiques, mais aussi l’impact sur l’environnement en limitant les émissions de gaz à effet de serre.

Citons parmi les isolants naturels ceux issus de végétaux laine de bois, chanvre ou encore le lin. D’autres isolants écologiques en fibres minérales (laine de roche, verre cellulaire, …) ou animales (laine de mouton) possèdent aussi de réelles qualités d’isolation thermique et acoustique.

Les isolants innovants

Encore méconnus ou trop onéreux pour le moment, les experts dans le domaine ont mis au point des procédés d’isolation à la fois innovants et performants. On pense notamment à l’isolation sous-vide aux qualités thermiques d’exception. Ou bien l’aérogel, composé à 99,8% d’air  qui devrait révolutionner lui aussi le marché.